Aprés le Film « Le Silence des églises »


FR2 a diffusé une émission comportant la projection d’un Film « Le Silence des Eglises » (Il s’agit en fait du silence de la seule hiérarchie de l’Eglise Catholique )
et l’a fait suivre  d’un débat sur les prêtres pédophiles.

Vous pouvez peut-être la revoir en cliquant sur ce lien : http://www.tv-replay.fr/13-04-16/le-silence-des-eglises-france2-pluzz-11514855.html

Voici le commentaire envoyé par un Prêtre aujourd’hui marié et de nos amis /
Merci Gérard.

Bonjour, une réflexion que j’adresse à toutes et à tous après la diffusion à la TV de l’émission sur la pédophilie dans l’Eglise. J’ai trouvé le film bien fait mais le débat me laisse perplexe et j’ai du mal à croire l’évêque et le supérieur de grand séminaire. Je ne crois pas que la création de « commissions » serve à grand chose et surtout ça ne pose pas le problème comme il le faudrait. Des prêtres et des évêques pédophiles, il y en a toujours eu et je crains que cela continue si on ne se pose pas le problème en profondeur. Leur demander de se dénoncer à la justice ou les signaler, c’est ce qu’il y a de plus normal mais ça ne suffit pas. Je regrette que dans une émission comme celle-là, on n’est pas fait la moindre allusion au célibat « obligatoire » des prêtres. Bien sur, le célibat n’engendre pas de lui même la pédophilie et c’est heureux car tous les célibataires prêtres ou non ne deviennent pas pédophiles. Mais j’aimerais insister sur le terme « obligatoire » car je crois qu’il y a là un vrai problème. Que des prêtres choisissent de vivre le célibat à vie ou pour un temps, cela ne me gène pas mais que le célibat soit « obligatoire », voilà un problème sérieux. Nous le savons tous, le célibat n’est pas naturel pour l’homme. « Il les créa homme et femme » nous rappelle la Bible. « Et Dieu vit que cela était bon ».

Les prêtres, comme tous les hommes sont sexués et ont donc une sexualité qui ne demande qu’à s’épanouir. Le péché de l’Eglise est de vouloir nier cette évidence. Alors, les conséquences sont multiples et la pédophilie n’en est qu’une. La solitude affective des prêtres, même s’ils sont entourés de beaucoup de monde dans leur ministère, est une épreuve que tous ne peuvent pas assumer et cela l’Eglise catholique romaine ne veut pas le prendre en compte. Quelles solutions préconise -elle : la prière = oui, une vie équilibrée = mais les charges sont de plus en plus lourdes, la fraternité entre les prêtres = quand cela est possible et même une cohabitation entre prêtres  = sauf que les prêtres séculiers ne sont pas des moines, etc…

Alors comment les prêtres peuvent-ils s’en sortir ? Certains s’en sortent et tant mieux pour eux mais d’autres recherchent un remède à cette situation. Pour certains, c’est d’avoir un amour caché avec une femme et éventuellement un ou des enfants mais ils sont malheureux de vivre ainsi cachés et rendent malheureux la femme et les enfants qui ne doivent pas savoir que Monsieur le curé est leur père sous peine de scandale et que le prêtre perde son travail ! D’autres encore, homosexuels vivent avec un compagnon. Là aussi, il ne faut pas que cela se sache. D’autres tombent dans l’alcoolisme ou la drogue et leur vie devient un enfer. D’autres enfin sont attirés par les enfants sur lesquels ils ont un grand ascendant comme le montre le film, et on sait que la pédophilie n’est pas loin.

Enfin d’autres ne veulent plus vivre cette imposture qu’est le célibat obligatoire et se décident à devenir des hommes libres. Ils rompent ce célibat obligatoire ouvertement sachant les conséquences que cela va avoir du point de vue personnel, familial, professionnel, etc… sachant qu’à partir de ce moment l’Eglise officielle ne les connait plus. Ils sont morts pour elle. J’ai entendu ces mots :  » On ne peut plus rien pour toi » venant d’un prêtre, un confrère soit disant avec lequel je travaillais. Combien il faut que leur amour soit fort à leur compagne et à eux pour aller de l’avant. Depuis vingt ans que j’ai du quitter le ministère, jamais mon évêque ou ses successeurs ne se sont souciés de ce que nous devenions et pourtant je n’ai pas quitté la ville où j’exerçais mon ministère !

Parlons un peu de la formation des futurs prêtres. Vous avez compris quelque chose de ce que disait le supérieur du grand séminaire ? Moi, j’ai eu l’impression d’entendre un extra terrestre. Rien n’a changé depuis mon époque. Je crois même que c’est pire. J’ai eu la chance de vivre mon séminaire à l’époque de mai 68 et nous avions fait des avancées sérieuses. Là, j’ai l’impression à écouter le supérieur, d’une marche arrière : rien que des mots qui n’ont rien à voir avec la vie. Si c’est comme cela que sont formés les jeunes, attendons-nous à bien pire que ce qui se vit actuellement.

Stop, ce ne sont que quelques réflexions rapides que je veux partager avec vous. Il y aurait encore bien des choses à dire mais ce que je désire le plus, c’est que l’Eglise catholique romaine considère la sexualité des prêtres non plus comme un tabou mais comme une composante belle et saine de leur vie qu’elle doit leur permettre de vivre le mieux possible.

                                                                                              Gérard

Publicités
Cet article a été publié dans Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Aprés le Film « Le Silence des églises »

  1. RADENAC HELENE dit :

    C’est très beau ce que vous dite, Gérard. J’ai moi aussi regardé le film, avec stupeur, avec dégoût. Je suis profondément chrétienne mais je ne suis pas d’accord avec l’Eglise. Le célibat imposé aux prêtres est une hérésie. Que de chemin encore à parcourir pour faire bouger les lignes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s