Tous les 5 jours un enfant meurt


Un récent rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales préconise des mesures pour réduire les décès d’enfants suite à des violences parentales en France.

C’est un rapport récent de l’Igas, Inspection Générale des Affaires Sociales, qui révèle que tous les cinq jours, un enfant meurt à cause de la violence de ses parents ou d’un proche de la famille. Le rapport, élaboré avec l’Inspection générale de la justice et l’Inspection générale de l’éducation exprime plusieurs recommandations pour lutter contre ces meurtres.

72 enfants tués dans leur famille chaque année

Le rapport note notamment que « dans bon nombre de situations, la maltraitance, ou son risque, aurait pu être détectée si l’on avait rapproché plusieurs signaux d’alerte visibles pour en faire la synthèse ». Ses recommandations tournent alors autour du fait de mieux repérer les signaux d’alerte ou de former davantage les professionnels à cette question.

L’étude s’est focalisée sur la période 2012-2016 où 363 enfants ont été tués sous les coups de leurs parents, soit en milieu dit intrafamilial. En moyenne chaque année 72 enfants succombent aux violences parentales, soit presque 10% des homicides commis en France. En modifiant certains fonctionnements, nombre d’entre eux pourraient être évités.

Changer le processus de signalement

En examinant cinquante dossiers judiciaires, les experts sont arrivés à la conclusion que l’organisation d’échange des informations « au sein de chaque service médico-social, de l’éducation nationale, de la police ou de la justice entre ces services » devait être améliorée.

Par exemple, les signalements par l’école pourraient se passer différemment. Actuellement, ce sont les enseignants qui les effectuent, or ils sont parfois réticents, car comme le note le rapport « leur souci est de ne pas s’exposer et de maintenir leurs liens avec les parents« . Si les inspecteurs de l’éducation nationale avaient cette responsabilité, cela pourrait faciliter le processus.

Un récent rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales préconise des mesures pour réduire les décès d’enfants suite à des violences parentales en France.

C’est un rapport récent de l’Igas, Inspection Générale des Affaires Sociales, qui révèle que tous les cinq jours, un enfant meurt à cause de la violence de ses parents ou d’un proche de la famille. Le rapport, élaboré avec l’Inspection générale de la justice et l’Inspection générale de l’éducation exprime plusieurs recommandations pour lutter contre ces meurtres.

72 enfants tués dans leur famille chaque année

Le rapport note notamment que « dans bon nombre de situations, la maltraitance, ou son risque, aurait pu être détectée si l’on avait rapproché plusieurs signaux d’alerte visibles pour en faire la synthèse ». Ses recommandations tournent alors autour du fait de mieux repérer les signaux d’alerte ou de former davantage les professionnels à cette question.

L’étude s’est focalisée sur la période 2012-2016 où 363 enfants ont été tués sous les coups de leurs parents, soit en milieu dit intrafamilial. En moyenne chaque année 72 enfants succombent aux violences parentales, soit presque 10% des homicides commis en France. En modifiant certains fonctionnements, nombre d’entre eux pourraient être évités.

Changer le processus de signalement

En examinant cinquante dossiers judiciaires, les experts sont arrivés à la conclusion que l’organisation d’échange des informations « au sein de chaque service médico-social, de l’éducation nationale, de la police ou de la justice entre ces services » devait être améliorée.

Par exemple, les signalements par l’école pourraient se passer différemment. Actuellement, ce sont les enseignants qui les effectuent, or ils sont parfois réticents, car comme le note le rapport « leur souci est de ne pas s’exposer et de maintenir leurs liens avec les parents« . Si les inspecteurs de l’éducation nationale avaient cette responsabilité, cela pourrait faciliter le processus.

Source : https://www.topsante.com/maman-et-enfant/enfants/sante-des-enfants/tous-les-5-jours-en-france-un-enfant-meurt-sous-les-coups-d-un-parent-631713?utm_campaign=achat&utm_source=welcome-media&utm_medium=newsletter

Cet article, publié dans Articles, Bibliographie + Lectures, Informations, Temoignages, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s