3 Émissions Télé ?


Le lundi 22 avril, lundi de Pâques, nous avons vu sur la chaine RMC story une émission consacrée à «  L’église catholique doit-elle ordonner des hommes mariés ? « Anne Marie, fille d’un prêtre et d’une religieuse et responsable de l’Association ‘Enfants du silence, Enfants de prêtres y a témoigné. (https://enfantsdusilenceblog.wordpress.com/).
Dans l’espace de 8 jours, deux autres émission télé ont parlé du même sujet: le jeudi 25 avril sur la 2, après le journal télévisé, dans le cadre de la série « ça commence aujourd’hui », on entendait des témoignages d’Enfants de prêtres dont une femme devenue religieuse.
Et sur France 5, dans le cadre de l’émission  » Secrets de famille », 3 enfants et petits-enfants témoignaient aussi : leur père était prêtre  et leur mère religieuse. La revue Golias, bien connue aussi pour sa liberté d’esprit, prépare un dossier sur cette même question.
Là, on parle d’amour et non plus d’abus sexuels et de crimes.
Mais Il faut être bien sourd pour ne pas entendre cet appel qui monte depuis longtemps à changer une règle disciplinaire, qui n’a rien d’évangélique, celle du célibat imposé aux prêtres dans la seule église catholique romaine.
L’immobilité n’a jamais été une preuve de vérité !
On l’a peut-être cru, autrefois. Il est vrai que lorsqu’on commence à faire bouger une règle ou une institution, dans ce moment-là, elle accuse une certaine fragilité.
Un exemple connu : avant le Concile de Vatican 2, Jean 23, ce pape dit « de transition » (!) avait laissé libres les prêtres de déposer la soutane. On aurait pu dire tout aussi bien : il les a laissés libres de « défroquer » puisque la soutane, de fait, c’est le froc !

Puis est venu le Concile. Et il s’en est suivi de nombreuses transformations liturgiques : on a tourné les autels pour montrer que c’est la communauté qui célèbre et  non un curé tout seul à l’autel; on a utilisé les langues locales (on en est à se demander pourquoi les avait-on laissées tomber ! !); on a modifié et simplifié certains gestes (suppression du lavement de main, suppression des « prières au bas de l’autel »…
Et alors des prêtres ont pensé que le train état parti pour ne plus s’arrêter. Et donc qu’il suffisait de quelques années pour l’abrogation du célibat. Certains ont même pris un peu d’avance. Puisque cela va se faire, pourquoi ne pas anticiper ?
Et ils se sont retrouvés piégés par le ralentissement subit imposé d’abord par Paul 6 puis le blocage définitif imposé par JP2 !

Comme quoi certaines avancée sont chaotiques !!! Nous le constatons aujourd’hui encore en voyant les divisions au sein des hiérarchies à travers le monde et pas seulement en France.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Articles, Droits des Enfants de prêtres, Informations, Institution Eglise, Temoignages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s